Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Anne Turlais
Coup de coeur
Appleby Théodore
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :







Koenig John-Franklin
D'une mère française et d'un père américain, John-Franklin Koenig est né en 1924 à Seattle (Etats-Unis). Jeune homme, il sert dans une division blindée en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale et sera blessé. Après ses études aux États-Unis, il vient en France. C'est à Biarritz, en 1945, qu'il commence à peindre à l'université des militaires américains. Arrivé à Paris en 1948, il s'inscrit à la Sorbonne. Il rencontre Jean Robert Arnaud avec qui il participe à l'histoire de la galerie Arnaud qui, dans les années 50, et avec la revue « Cimaise », participe à la promotion de nombreux artistes de l'abstraction en France. Il tient par ailleurs dans la revue la rubrique consacrée à la danse. Le jeune critique d’art de l’époque Michel Ragon, auquel il fera découvrir les Etats-Unis en 1958, associe Koenig à des peintres tels que Martin Barré, James Guitet ou Pierre Fichet comme un représentant du paysagisme abstrait. Américain à Paris, John-Franklin Koenig s’est toujours beaucoup partagé entre la ville Seattle et Paris, ce qui ne l’a pas empêché de voyager régulièrement dans le monde entier. Ses œuvres ont été présentées dans plus de 220 expositions personnelles et plus de 400 expositions de groupe. John-Franklin Koenig, dans sa recherche de la lumière, de l'espace et du rythme, utilise une palette de formats et de techniques variés : collages, huiles et acryliques sur toile, estampes (linogravures et lithographies), encres, dessins et gouaches sur papier, monotypes, tapisseries. « Peintre et colleur », comme il aimait à se définir, Koenig a excellé dans de nombreux domaines. Artiste protéiforme, il disait qu’un peintre devrait pouvoir être aussi écrivain, poète, tisserand, musicien . . . Grand voyageur, il prit son inspiration dans les Amériques, l’Orient, l’Indochine, et surtout au Japon où il alla souvent : John-Franklin Koenig devenait une sorte d’ambassadeur du cosmopolitisme artistique parisien. Paris fut son port d’attache, pendant 35 ans, qu'il quitta en 2004 pour retourner terminer ses jours dans sa ville natale. John-Franklin Koenig est mort en 2008 à Seattle.







Enfant
Voir "A la mémoire de ..."
Timbre (voir tous les timbres)

ART LYRIQUE ou INFORMEL, TACHISME /1950-1960 / Jackson Pollock, Emil Schumacher, etc.


La peau des choses,
Lithographie originale, signée au crayon par l'artiste, extraite de l'album "La Peau des choses". Edition Jean-Robert Arnaud, Paris.
  La peau des choses
1968
Lithographie originale, signée au crayon par l'artiste, extraite de l'album "La Peau des choses". Edition Jean-Robert Arnaud, Paris.


114 épreuves signées

34/114

Arches

36,7 x 49,7 cm

36,7 x 49,7 cm

Sans

Parfait

200 euros
 mesures en inches
 
obtenir des informations sur cette oeuvre
conditions de vente
 
Autre(s) oeuvre(s) actuellement disponible(s) pour cet artiste
Cliquez sur une image pour l'agrandir et accéder à sa description
1 Dessin original signé de Koenig John-Franklin : Bonne année
Bonne année
Dessin
3 Lithographie originale signée de Koenig John-Franklin : Titre inconnu
Titre inconnu
Lithographie
4 Estampe originale signée de Koenig John-Franklin : Titre inconnu II
Titre inconnu II
Estampe


 
Vous pouvez depuis cette page, obtenir un complément d'information sur cette oeuvre. N'hésitez pas si vous le souhaitez à vous rendre à la rubrique contact, à connaître en détail les conditions de vente de ma galerie. M.C.

Galerie Michelle Champetier - 52, Avenue St Jean - 06400 - Cannes - France

Tél : 04.93.68.11.45 - (étranger : 334.93.68.11.45) - Portable : 06.11.54.08.93
Fax : 04.92.59.13.95 - Email : mc@mchampetier.com