5 Revue lithographies Van Velde Geer, Estampes, DLM n°51
Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Sandra Corallo
Coup de coeur
Hockney David
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :







Van Velde Geer
Né en 1898 à Lisse aux Pays Bas, Geer est le frère cadet de Bram Van Velde. La famille (quatre enfants), abandonnée par son père, vivra dans un grand dénuement. Geer - il a 12 ans (1910, La Haye) - devient apprenti décorateur dans la firme Schaijk & Kramers ; comme il l'a fait pour Bram, son patron l'encourage à développer son intérêt pour la peinture. Après son service militaire, il entreprend le tour des Flandres à pied et peint sur le motif ; autodidacte, ce sera là sa seule école artistique. En 1925, Geer rejoint son frère aîné à Paris et décide de se consacrer à la peinture. Leur vie est misérable. Bram et Geer exposent trois fois (1928-1930) au Salon des Indépendants. En 1937, Geer Van Velde fait la connaissance de Samuel Beckett. Son exposition chez Guggenheim Jeune (Londres) est un cuisant échec. Il quitte Paris pour s'installer à Cagnes-sur-Mer où il demeurera jusqu'en 1944, se liant d'amitié avec Pierre Bonnard. Il s’installe à Cachan (1944), son point d'ancrage définitif, l'Atelier d'où sortiront toutes les œuvres à venir. Il participe aux principaux salons internationaux, comme le Salon de Mai et le Salon des Réalités Nouvelles. En 1946, il expose chez Aimé Maeght, mais l'accueil de la critique est réservé. En 1948, Geer Van Velde s'intègre à l’Ecole de Paris. Son amitié avec Michel Seuphor est fertile en réflexions sur l'abstraction. A partir des années 50, l’artiste exposera assez régulièrement. Dans les années 60, sans rejoindre le radicalisme de Mondrian, Geer dissocie les fonds des surfaces chromatiques pour suggérer une lente remontée vers l'infini. Geer Van Velde, solitaire, peu bavard, amateur de la musique de Webern et de la pensée de Lao-Tseu, meurt à Cachan en 1977.







Enfant
REALITES NOUVELLES /1946-1956 / Etienne Béothy, Marcelle Cahn, etc.
ECOLE DE PARIS /1945-1960 / Very numerous artists were member of the School of Paris.


Désolé actuellement aucune oeuvre n'est disponible pour cet artiste.

découvrir d'autres oeuvres de l'artiste

  DLM n°51
1952
Revue "Derrière le Miroir". Textes de R. Chastel et de F. Elgar, illustrés de 2 lithographies en couleurs (une en double-page). Maeght Editeur, Paris.


Circa 2500 exemplaires

Sans objet

Vélin fort

Différentes dimensions (Lithographies)

28 x 38 cm

Cat. Maeght DLM p. 30

Bon

70 euros
 autres devises
 mesures en inches
 
obtenir des informations sur cette oeuvre
conditions de vente
 


 
découvrir d'autres oeuvres de l'artiste

Vous pouvez depuis cette page, obtenir un complément d'information sur cette oeuvre. N'hésitez pas si vous le souhaitez à vous rendre à la rubrique contact, à connaître en détail les conditions de vente de ma galerie. M.C.







Galerie Michelle Champetier - 52, Avenue St Jean - 06400 - Cannes - France

Tél : 04.93.68.11.45 - (étranger : 334.93.68.11.45) - Portable : 06.11.54.08.93
Fax : 04.92.59.13.95 - Email : mc@mchampetier.com