Dernière mise à jour pour :
Clin d'oeil à
Sandra Corallo
Coup de coeur
Hockney David
Cimaises
Atelier Lacourière & Frélaut


Voir les oeuvres de :







Dodeigne Eugéne
Dès l'âge de treize ans, Eugène Dodeigne apprend son métier avec son père, tailleur de pierre ; celui-ci lui fait prendre des cours de dessin et de modelage à Tourcoing, puis à Paris à l'Ecole des Beaux-Arts. Le jeune homme y connaît une véritable révélation dans l'atelier de Marcel Gimond. 
C'est sous l'influence des formes abstraites de Constantin Brancusi qu'il comprend qu'une pierre peut receler une énergie et une tension insoupçonnées selon le rapport que sa surface entretient avec son volume. Il emprunte alors, en 1960, la voie de la pierre éclatée qui le mène à une figuration abrupte et fortement expressive. Il s'imprègne aussi du dépouillement de Giacometti et de Germaine Richier. Des expositions dans les Galeries Claude Bernard, Pierre ou Jeanne Bucher, puis à Berlin, Hanovre, Rotterdam, Bruxelles et Pittsburgh lui assurent dans les années soixante une reconnaissance internationale qui ne perturbe jamais son exploration de la pierre taillée. Dans les années 70, le groupe des Dix (Fondation Prouvost, Marq-en-Barœul) consacre son évolution vers la monumentalisation qui coïncide avec le développement simultané de la sculpture en plein air dans les villes et dans les parcs. Des pierres de Dodeigne peuplent dès lors beaucoup de villes et de musées du Nord (Lille, Dunkerque, Villeneuve-d'Ascq, Anvers, Liège, Hanovre, Utrecht, puis Bobigny, Argentan et Paris, jusqu'à Grenoble en 1998). Une exposition au Musée Rodin en 1988, sa participation aux Champs de la Sculpture en 1995, à Made in France au Musée National d'Art Moderne en 1996, puis sa présence dans le Parc de Sculpture du Jardin des Tuileries en 1999, confirment l'importance grandissante qu'occupe Dodeigne dans l'histoire de la sculpture de la seconde partie du XXe siècle. 







SCULPTURE MODERNE /1930-1970 / William Kenneth Armiage, Constantin Brancusi, Anthony Caro, Naum Gabo, Pablo Gargallo, Isamu Noguchi, etc.


Etude pour Saint-Bernard III,
Lithographie originale, signée au crayon par l'artiste. Maeght Editeur, Paris.
  Etude pour Saint-Bernard III
1968
Lithographie originale, signée au crayon par l'artiste. Maeght Editeur, Paris.


75 épreuves signées + Quelques H.C.

H.C.

Arches

22 x 62 cm

59 x 82,5 cm

Cat. Maeght 1971, p. 90

Quelques piqûres éparses et cassures de manipulation.

200 euros
 mesures en inches
 
obtenir des informations sur cette oeuvre
conditions de vente
 


 
Vous pouvez depuis cette page, obtenir un complément d'information sur cette oeuvre. N'hésitez pas si vous le souhaitez à vous rendre à la rubrique contact, à connaître en détail les conditions de vente de ma galerie. M.C.

Galerie Michelle Champetier - 52, Avenue St Jean - 06400 - Cannes - France

Tél : 04.93.68.11.45 - (étranger : 334.93.68.11.45) - Portable : 06.11.54.08.93
Fax : 04.92.59.13.95 - Email : mc@mchampetier.com